PAIR-AIDANCE – VERS L’ÉMANCIPATION DES ÉQUIPES ET DES PERSONNES ACCOMPAGNÉESA

Mettre le bénéficiaire au centre des actions. Cela ressemble à une injonction péremptoire face à laquelle les travailleurs et les équipes se sentent parfois démunis. Comment y arriver dans des situations où le manque de temps et de moyens réduit parfois à peau de chagrin les moments d’interaction ? Dans ces situations, l’apport d’un pair-aidant peut s’avérer utile, voire libérateur.

Un article de la revue de Bruxelles Laïque, Les Echos par Stéphane Waha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.